Posted on

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Mon premier partenaire masculinComment j’ai rencontré mon premier partenaire masculin ? Cela c’est passé bien sur il y a déjà pas mal de temps, mais j’en ai toujours gardé un souvenir particulier et précis. Bien qu’ayant eu quelques expériences avec des partenaires féminines, j’avais constaté depuis le tout début de ma vie sexuelle que j’étais plus attiré et excité par les hommes et leurs sexes. Par contre, malgré cette attirance que je ressentais de plus en plus fort, je ne parvenais pas à faire le premier pas, me contentant de folles caresses devant des photos d’hommes nus ou en repensant à ceux que j’avais pu apercevoir dans les douches des salles de sport que je fréquentais. Je m’imaginais caressant ces corps magnifiques, pleins de force et de muscles, et prenant en bouche ces sexes superbement tendus et prêts à jouir pour mon plaisir.C’est dans cet état d’esprit que je rendis dans les Vosges, invité à un mariage dans la famille. Le hasard du repas et des discussions fit que j’entendis à plusieurs reprises parler d’un invité, Pierre, présenté comme « quelqu’un intéressé par les garçons » (on ne disait pas homo, encore moins homosexuel à l’époque !). Évidemment, je tendis l’oreille pour en savoir plus et je l’observai discrètement. J’appris qu’il avait la cinquantaine, qu’il était célibataire et qu’il « sortait » avec de jeunes garçons dans divers lieux dits de « débauche » (toujours le vocabulaire de l’époque !). dans les Vosges.Le repas avançant, ayant un peu bu et n’étant pas trop intéressé par le bal qui commençait, je sortis prendre l’air dans un petit chemin serpentant dans les bois de sapins environnants. J’étais entrain de pisser tranquillement contre un arbre quand Pierre, que je n’avais pas vu me suivre, m’aborda. Il me bahis firmaları dit :« j’ai entendu tout à l’heure que tu venais de Paris ; tu es un beau jeune homme, tu dois faire plein de rencontres intéressantes. »Puis me questionnant toujours pendant que je terminais de pisser :« tu as une belle queue ; les filles doivent aimer beaucoup. »Sous le coup de la surprise et ne sachant pas trop quoi faire, je m’abstins de répondre et remis ma queue dans mon pantalon, un peu troublé par ses propos.Il poursuivit :« J’ai eu l’impression que tu me regardais curieusement pendant le repas ; tu peux me dire pourquoi ? »J’hésitai quelques secondes puis je lui dis :« j’ai entendu que tu aimais les garçons. Je voulais voir à quoi tu ressemblais, c’est tout ! »Il poursuivit, assez directement :« maintenant que tu m’as vu, que j’ai vu ta queue et que tu es toujours là, tu ne pourras pas nier que tu aimes aussi les hommes … »Bien que follement désireux d’aller plus loin et d’enfin assouvir mon fantasme, j’hésitai encore et répondis :« euh… je ne sais pas… »Il me prend alors la main et me dit :« si tu veux, viens avec moi ; il y a une grange juste à côté ; je vais te montrer quelque chose… »Je fais mine d’hésiter un peu puis je me laisse entraîner, le cœur battant, n’osant pas encore vraiment croire que je ne rêve pas.Une fois dans la grange, nous nous allongeons sur la paille et il me dit :« tu aimes les photographies cochonnes ? »Comme à cette époque, je me satisfaisais le plus souvent en me branlant sur toutes les photos de filles ou d’hommes à poil que je pouvais trouver, je lui dis que oui. Il s’approcha de moi avec à la main un recueil de photographies érotiques noir et blanc et me les montra, en me les commentant. Il commença par des photos kaçak iddaa de couples faisant l’amour dans diverses positions.« Regarde ces belles queues comme elles rentrent bien dans les chattes et les culs des filles ; cela doit t’exciter et te faire bander? »Il me montra ensuite des photos ou des hommes se caressaient entre eux, se suçaient et se branlaient.« Et là, quand il n’y a pas de femme, comme maintenant, cela te plairait que je te caresse ? »En même temps qu’il me dit cela, il caresse la bosse que fait ma queue qui bande dans mon slip et me dit :« oh, mon gros cochon, tu bandes bien ; je vois que tu es tout excité ; ce serait dommage de rester comme cela. »Il prend ma main et la pose sur son sexe et me dit :« tu vois, moi aussi cela m’excite ; donnes moi ta bite dans ma bouche, je vais te faire du bien. »Là, je suis vraiment excité ; je n’hésite plus et lui réponds :« Oui, j’ai très envie ! Je veux aussi la tienne dans ma bouche… Fais-moi jouir ! »Il commence par me lécher les couilles et le gland, ce qui me fait bander encore plus fort. rapidement, j’ai très envie de jouir et je l’encourage en lui caressant la tête et en poussant ma queue dans sa bouche. Devant mon excitation, il sort sa queue pour la branler et avale ma bite complètement, en m’aspirant le gland avec des bruits de succion qui me font monter le sperme dans les couilles. Je suis de plus en plus excité et je sens que je vais jouir très vite. Je lui caresse doucement la tête et j’essaye de retirer ma queue de sa bouche qui m’aspire complètement. J’avais peur de jouir dans sa bouche. Il me dit :« Vas-y, tu m’excites comme un fou ! N’ai pas peur, je ne te ferai pas mal ! J’ai envie de boire ton jus ! Dépêche-toi, j’ai les couilles pleines ! Je vais me branler en kaçak bahis même temps. Attend moi pour jouir ! Je vais tout avaler ! »Très rapidement car c’était manifestement un expert de la pipe, il me pompe la bite en me pressant les couilles. Je bande de plus en plus fort et je ne peux pas résister. Il engloutit complètement ma queue et me fait jouir dans sa bouche. Il avale goulûment tout mon sperme puis se relève vers ma bouche et m’embrasse goulûment. Nos langues mélangent la salive et le sperme en un cocktail excitant. Comme il bande très fort, il me prend la tête et l’attire vers son sexe tendu et me dit :« vas-y, à toi maintenant ! J’ai les couilles pleines ! Suces-moi bien à fond ! »J’ai sous les yeux son sexe magnifique et tendu ; je le prends dans ma bouche et suce d’abord le gland, très rouge et luisant, puis le l’avale tout entier, tout en caressant ses couilles dures et velues. Lui me caresse la tête doucement et fait bouger doucement son sexe dans ma bouche. Le mélange de sperme et de salive que j’ai gardé en bouche coule doucement le long de sa tige et sur ses couilles. Très vite, trop vite, je sens des soubresauts dans sa tige. Dans des râlements de jouissance, il m’envoie de violents jets de sperme brûlant. Il y en a tant que je suis obligé dans avaler une partie avant qu’il n’attire ma bouche vers la sienne pour un fougueux baiser ou à nouveau se mêle nos langues et nos spermes.A ce moment, nous entendons des bruits. Nous nous reboutonnons très vite et il se sauve en me disant :« sort de l’autre côté ; surtout, ne dis rien à personne. »Je sors et retourne vers la noce ou je prends une coupe de champagne. Je lui trouve un goût particulier, mêlé à celui du sperme que j’ai encore en bouche. C’est ma fois très agréable… Je finirai la soirée au champagne, me repassant en boucle cette aventure et ce moment de bonheur. Comme je le disais au début de ce récit, cette première fois est restée gravée dans ma mémoire comme un souvenir merveilleux.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir