Posted on

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Cocufié sous mes yeuxTout à commencé en 2006 ! Nous étions un couple sage, fidèle, qui se consacrait tout à nos enfants et à notre boulot.Fin septembre nous étions en vacance chez des amis dans le 34. Avec Monsieur nous faisions de gros travaux dans son jardin, les dames dans le salon parlaient chiffons. L’échange est devenu très intime entre filles et la copine a fini par avouer que, avec son mari, il allaient en club libertin.Le samedi suivant, tous les 4, nous étions dans le dit club…. Il ne s’est rien passé ce soir là, nous avons dansé, nous avons surtout regardé les jeux des couples, les premières caresses, les premiers échanges, les premiers couples qui montent à l’étage…. La piste s’est vidées, nos amis avaient des connaissances… et la patronne de la boite est venue nous rejoindre et nous a inviter à la suive aux étages. Elle tenait à ce que l’on voit ce qui s’y passait, les respirations étaient haletantes, ça criait, ça hurlait… Nous, nous caressions tout les deux, nous nos embrassions, mais incapables d’aller plus loin ce soir là ! Mais avec la promesse de poursuivre….De retour dans notre région, nous avons donc repéré les lieux coquins. Nous savions qu’il y en avait un tout près, trop près, nous avions peur de rencontrer voisins ou collègues (stupide raisonnement), nous allions donc loin.Nous avons aimé un sauna libertin à 150 km, nous y sommes allés plusieurs fois, en fin de mois, une samedi sur deux était réservé aux couples. Nous nous étions fixé nos limites : mélangisme, pas plus, avec d’autres couples !Et un soir on s’est trompé ! C’était une soirée mixte ! C’était un mois à 5 samedi, nous étions bien le 4 ième samedi, mais couple 2ième et dernier samedi du mois. Nous avions fait 150 km, réservé une chambre à l’hôtel pour le reste de la nuit, alors on a décidé de rester malgré tout, nous aurions un aperçu de ce qu’était une soirée mixte dont on nous avait tant mis en garde.Il y avait beaucoup de couples, beaucoup d’hommes aussi. Bien vite nous avons compris que les couples n’étaient pas là pour partager avec d’autres couples, canlı bahis les hommes étaient là pour offrir leur femmes, et les femmes étaient venues pour se faire sauter par d’autres partenaires que le légitime.Le bar avait vue sur l’immense jacuzzi, nous avons regarder les groupes se former, les femmes pousser leurs premiers gémissement entre de multiples mains qui caressaient leurs courbes, plusieurs bouches qui les embrassaient et les léchaient…Puis le jacuzzi s’est vidé, un à un les groupes se sont retirer dans les alcôves derrières, par 3, par 4 plus même. Il ne restait plus que 2 ou 3 hommes lorsque nous sommes descendus dans le bain à notre tour, des timides ou des voyeurs sans doute.Nous sommes restés un moment dans l’eau bouillonnante, à nous embrasser, à nous caresser, car le spectacle nous avait émoustillé grave et puis le désir étant là nous sommes sortis à la recherche d’un coin discret.Derrière les portes s’élevaient les hurlements aigus des dames, les cris plus rauques des hommes…. nous cheminions dans le dédale sombre des couloirs à la recherche d’un espace libre quant un homme sorti de l’ombre nous a accosté, jeune, sportif et nous a proposé gentiment, poliment de se joindre à nous. Tout aussi poliment, j’ai décliner son offre, lui précisant que nous souhaitions rester entre nous. Il a insisté nous précisant qu’il ne ferait que nous regarder. j’ai à nouveau dit non, respectant le pacte conclu avec ma femme. Mais cette dernière m’a pris par le bras en me murmurant qu’elle voudrait essayer. Il était inutile de me le dire une seconde fois, j’avais tant envie de voir ma femme dans l’état ce celles que j’avais vu juste avant.Nous avons pris place dans un espace fermé. Il y avait 2 matelas, il s’est mis sur le deuxième, contre la cloisons. Elle s’est allongée sur le premier et m’a ouvert ses cuisses pour que je la lèche et la suce. Je sentais son corps s’abandonner, ses muscles se détendre et sa respiration de plus en plus forte. ses yeux se sont fermés, elle a basculée sa tête en arrière et laisser ses bras retomber en croix de chaque bahis siteleri coté. Ce faisant sa main s’est posée sur la cuisse de son voisin qui se masturbait tranquillement ne perdant pas une miette du spectacle. Timidement il a posé ses doigts sur la paume de la main et à commencer à la caresser. Les caresses se sont allongées, le poignet, les gestes devenaient de plus en plus long, elle se laissait faire. Le coude, le bras, l’épaule. Il a hésité un moment puis a osé. Il a pris le sein pas en dessous et l’a massé doucement délicatement. Il savait y faire, le second aussi y a eu droit, il était maintenant penché au dessus d’elle. Tout son corps ondulait de plaisir. Doucement ses lèvres se sont approchés de la bouche de ma chérie, la rencontre et début d’une longue parade passionnée. Moi je ne tenais plus. La couchette avait la hauteur d’une table, j’étais debout, elle les fesses au raz du bord. j’ai pris ses chevilles, levé ses jambes à la verticale et écartés au maximum pour la pénétrer bien à fond. J’ai pas tenu longtemps, j’ai tout laché bien au fond. Elle elle ne réfléchissait plus, elle ne devait plus savoir qui elle était. Elle n’avait jamais connu ça, un homme que la baisait, un autre qui l’embrassait et lui pelotait les seins.Je me suis allongé contre elle, lui en a profité pour mettre la main sur la chatte maintenant libre et dégoulinante, les cuisses toujours ouvertes. Un doigt puis deux ont commencé leur exploration….Lorsqu’il lui a demandé si il pouvait mettre un préservatif elle a hésité et dit non, il a continuer à la fouiller, il y avait mis 4 doigts. Moi qui l’embrassait maintenant je lui ai susurré qu’elle pouvait aller jusqu’au bout si elle en avait l’envie. Elle gémissait, son corps se tordait de plaisir chaque fois que les doigts s’enfaonçaitent en elle…Lorsqu’elle a entendu le déchirement du papier isolant du préservatif elle a relevé la tête, mais a gardé la position offerte. Elle a regardé son futur amant ajuster la protection. Son sexe était énorme, très gros, très long (moi la nature ne m’a pas gâtée de ce coté). Quant bahis şirketleri il s’est avancé elle a jetée sa tête en arrière, soumise, elle a écarté encore un peu plus les cuisses, ajusté la position de son corps…Il a présenté son gland à l’entrée du vagin et doucement, délicatement il l’a introduit en elle, juste le gland. Elle a poussé un hurlement comme jamais elle n’avait fait en pareil moment. Il a marqué la pose et est ressorti tout aussi délicatement. Elle restait toujours offerte, aucun geste de refus. (J’avais craint que le hurlement était de douleur, mais plus tard elle m’avouera que non, c’était cette sensation nouvelle de sentir un autre sexe en elle, de faire un interdit alors qu’elle avait un mari, de se faire baiser devant un spectateur)…Il a à nouveau présenté son gland et tout aussi doucement l’a pénétrée à nouveau, mais cette fois la moitié de la bite est rentrée. Nouveau hurlement, nouvelle pose, nouvelle sortie du sexe. Elle essayait d’écarter encore plus ses cuisses pour s’offrir davantage.Il a attendu plus longtemps, il a pris ma femme par les cuisse et tout d’un coup, avec force, avec brutalité même, s’est enfoncé totalement en elle. Elle a à nouveau hurlé. Il a fait à nouveau la pose et lentement, doucement, il s’est mis à la limer, sans se retirer totalement et bien à fond à chaque fois. le corps de ma chérie était parfaitement synchronisé, les va et vient se sont accélérés. Ils ont joui ensemble, bruyamment.Pendant les pénétrations je tenais la main de ma chère et tendre, pour lui dire que j’étais avec elle…. mais je me suis écarté après pour les laisser tous deux en parfaite symbiose. Ils se sont encore embrassés un long moment, se sont remerciés l’un l’autre, elle s’est tournée vers moi pour me remercier et m’embrasser aussi.Puis l’homme est parti, nous sommes resté seuls et elle s’est mise à pleurer. A pleurer parce qu’elle m’avait trompé, qu’elle avait cédé à un autre homme. Je lui ai répondu que elle ne m’avait pas du tout trompé puisque j’étais avec elle et que je l’avais poussée à la faire, que j’étais fier qu’elle l’ait fait et que j’espérais qu’elle recommence quant elle en aurait le désir.Elle l’a fait, plusieurs fois, nous n’avions plus peur des soirées mixtes, et peut après nous avons vécu notre première expérience échangiste.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir