Posted on

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bbw

La Directrice

Ce matin, direction le siège, la directrice m’a donné rendez-vous à neuf heures. STÉPHANIE n’est pas rentrée de la nuit.

Je me sens détendu. La journée de hier a vraiment posée le cadre de ma nouvelle vie personnelle et professionnelle. Ce qui au départ n’était que phantasmes est maintenant une réalité. J’adore ça. Je suis officiellement un homme soumis. Toutes les femmes qui m’entourent me dominent réellement. Mes collègues ont désormais beaucoup de pouvoir sur moi. Elles m’ont dénudé, manipulé, humilié, fessé, enculé, elle ont enfermé mon sexe… Elles ont su me modeler, elles ont fait de moi le mâle obéissant, dévoué que j’ai toujours rêvé d’être et serise sur le gâteau, mon Épouse devient une femme Dominatrice. Elle est tellement magnifique, si belle, si puissante, c’est une DÉESSE. Sa domination est une évidence. Ne pas avoir l’opportunité de lui dire me manque. Nous avons peu échangé ses derniers jours. Je sais qu’elle lit mon journal intime régulièrement. J’y détaille toutes mes pensées, mes joies, mes doutes, mes envies. Je la considère comme une reine. Il me tarde de la retrouver, de nous retrouver, je l’aime.

La cage de chasteté est assez discrète sous mon jeans elle ne se voit presque pas, elle est même agréable à porter. C’est le gros plug au fond de mon cul qui me trouble le plus. Je n’y suis pas encore habitué. Les vibrations de la voiture sont malgré tout un délicieux supplice. Le garage de l’immeuble est presque complet, je me gare au bout du parking, loin de l’entrée. J’ai l’impression d’avoir une démarche de canard, à chaque pas tout l’intérieur de mon corps vibre comme une centrale électrique qui bouillonne en moi. Je sens mon sexe qui coule tout seul. Tout le monde va le voir j’en ai peur.

L’ascenseur est vide, un étage plus haut, deux hommes et une femme montent, il répondent poliment à mon bonjour. Ils sont face aux portes, dos à moi, la femme une charmante brune, me lance plusieurs regards curieux, je lui sourit une première fois, puis baisse la tête. L’ascenseur s’arrête deux étages plus haut. Les hommes sortent, la femme s’est reculée dans un coin de l’ascenseur, elle me regarde, je sens son regard se poser sur moi, je n’ose lever les yeux, je fixe le sol. Elle porte des petits talons beiges assortis à son tailleur. Elle est très féminine, son parfum est discret mais puissant. Cinq étages plus tard, je lève la tête pour répondre à son au revoir, elle me regarde de haut en bas, j’ai l’impression que chaque détail de mon anatomie est scruté à la loupe. Son sourire est purement sexuel, elle me désire. Je ne peux soutenir son regard.

_ _ Bonne journée.

_J_ Oui! bonne journée à vous aussi Madame.

Je lève la tête pour lui répondre. Elle est face à moi, devant l’ascenseur, une jambe en avant, les mains sur les hanches. J’ai retenu mon envie de m’agenouiller qu’après avoir commencé à plier le genou. Ce geste très vite stoppé n’est pas passé inaperçu. Elle semble surprise, je ne peux, encore une fois soutenir son regard. Elle ne bouge pas, elle attend quelque chose, quoi? je suis un peu perdu. j’ai envie de m’agenouiller devant elle, mais je n’ose pas. Je suis sauvé par les portes qui se referment.

Mais qu’est-ce qui m’arrive? Je vois des femmes dominantes partout? J’étais à deux doigts de m’agenouiller pour embrasser son pied. Je suis excité, j’aurais tant aimé me prosterner devant cette Femme.

Je dois me ressaisir, pourtant, chaque vibration qui me rapproche du bureau de la directrice augmente mon excitation, mon érection contenue dans sa petite cage devient même douloureuse. Les bureaux de la direction sont au dernier étage. Mon inquiétude monte aussi.

Qu’a t’elle pensé de ma confession? Que vais je devenir? Je vais bientôt le savoir. Je me sens un peu piégé, toutes les femmes de mon entourage sont au courant de ma soumission. Je n’ai plus aucune marge de manoeuvre, en même temps, je dois avouer que j’adore cette situation. Toutes ses femmes ont un contrôle total sur moi. Même la directrice doit tout savoir de moi maintenant.

Son bureau se trouve au bout du couloir après la petite salle d’attente sur la droite, j’y suis déjà venu une fois. Plusieurs voix féminines sortent d’une pièce au début du couloir, la porte est ouverte. C’est le bureau de MANON, elle est avec plusieurs femmes, ce sont des secrétaire d’autres services. Elles prennent le café. je passe la porte.

_J_ Bonjour Madame MANON, bonjour Mesdames.

_M_ Bonjour juju.

Les femmes semblent surprises, deux seulement sur les cinq présentes répondent en m’appelant juju.

_ Qui c’est? Tu connais ce beau mec MANON?

Six paires de yeux me scrutent, m’examinent de la tête aux pieds. Comme dans l’ascenseur, le regard de ses femmes est très sexualisé. Est ce ma tenue, mon attitude qui les excite? J’ai très envie de saluer MANON en embrassant ses pieds, mais je n’ose pas. Je me sens mis à nu, ma chemise est-elle peut-être un peu trop moulante. Un frisson d’excitation me traverse le corps, mon cul se contracte, je me sens rempli, si elles savaient ce que je cache Sex hikayeleri sous mon pantalon!

_M_ Les filles je vous présente juju, le mec qui travaille à l’entrepôt, il très respectueux et très dévoué. Je vous en ai déjà parlé.

Cette remarque augmente mon excitation d’un cran, ma cage devient encore plus petite. Je ne peux soutenir leurs regards carnassiers, je baisse la tête.

_M_ Tu veux quelque chose juju?

_J_ Oui Madame MANON, j’ai rendez-vous avec Madame la directrice.

_M_ Va attendre devant son bureau, je l’avertit que tu es arrivé.

_J_ Merci Madame MANON. Je vous souhaite une bonne journée Mesdames.

Je vois un grand sourire sur le visage de MANON, avant de baisser la tête et de me diriger vers les fauteuils qui servent de salle d’attente. C’est un petit espace aménagé dans un renforcement du grand couloir face au bureau de la directrice. Les filles parlent, elles me regardent toutes, j’entends ce qu’elles disent par intermittence.

__ Mais! C’est qui ce mec?…

__ Whaou! Aussi sexy de dos que de face…

__ Tu dis qu’il est très dévoué? Ça veut dire quoi?….

__ Alors! Voilà le fameux juju!…

__ Tu avais déjà entendu parler de lui, toi?…

__ Il t’a appelé Madame!…

__Explique nous, c’est qui ce beau gosse? …

Ce sont les derniers mots que j’ai pu entendre avant qu’elles referment la porte.

C’est une humiliation qui élève encore d’un cran mon excitation, MANON va sûrement leur parler de moi. Que va-t-elle dire? La Directrice va bientôt me recevoir, je dois rester concentré sur mon entretien. Quelques minutes plus tard, Les femmes sortent, elles me salue toutes de loin avec un grand sourire avant de prendre l’ascenseur. MANON vient vers moi.

_M_ J’ ai averti FLORENCE que tu es arrivé. Mais au fait, tu ne m’as pas salué comme il se doit, qu’attend tu juju?

Je me précipite à genoux, dépose un baiser sur ses pieds, n’importe qui peut arriver à tout moment.

_M_ C’est mieux mais c’est la dernière fois que je te fais la remarque, la prochaine fois tu seras puni. compris?

_J_ Oui Madame MANON.

J’ai du attendre une bonne demi heure seul avant que la directrice me reçoive. Je rentre dans un grand espace lumineux, presque vide, une table basse et des fauteuils dans un coin, un grand écran plat sur un mur, une grande baie vitrée donne une vue splendide sur la ville. La Directrice est assise dans un grand fauteuil, derrière un imposant bureau. Le dossier rose est ouvert devant elle. Elle me regarde avancer avec un air amusé et sévère.

_J_ Bonjour Madame la Directrice.

_Dt_ Est-ce la bonne manière de me saluer? J’ai appris que tu avais de nouvelles consignes pour saluer une Dame.

_J_ Je vous demande de bien vouloir m’excuser Madame la Directrice.

Je fais le tour du bureau, je me mets à genoux, prêt à embrasser ses pieds.

_Dt_ Est-ce la bonne tenue?

_J_ Euh!!! Je ne comprends pas, Madame la Directrice.

_Dt_ PATRICIA m’a expliqué que tu n’es pas dans cette tenue à l’entrepôt. Ici c’est pareil. Alors tu ressorts, tu te mets en tenue et tu recommences ton entrée.

_J_ Euh, Oui, bien Madame la Directrice.

Je sorts, ferme la porte. Non je ne rêve pas, elle veut que je me dénude, l’entretien va prendre une tournure inattendue. Je suis dans le couloir, la porte du bureau de MANON est maintenant grande ouverte, elle a une vue directe sur moi, elle est assise, elle tourne sur son fauteuil, elle est au téléphone. Elle me regarde me déshabiller. J’y mets beaucoup de sensualité. Je fais exprès de me montrer sous tous les angles, mon déshabillage à du lui plaire car elle me fait un grand sourire en levant le pouce. Je frappe à la porte, mes habits sous les bras, l’attente me paraît durer une éternité, MANON en profite pour venir vers moi.

_M_ Tu es trop mignon, merci pour le spectacle, ma journée ne pouvait pas mieux commencer. les images vont être superbes. Tourne toi, ça te fait un tout petit sexe. Ta nouvelle cage ne te fait trop mal?

_J_ Merci Madame MANON, oui un peu mais elle est plus agréable que l’ancienne en plastique.

_M_ Tourne toi, penche toi un peu, mais c’est nouveau ça? tu as changé de décoration?

_J_ Oui Madame MANON, ce n’est pas le même plug. Celui-ci est plus long et plus gros.

La porte de l’ascenseur s’ouvre, des voix féminines et masculines me parviennent.

_M_ Entre juju, FLORENCE t’attend.

MANON a frappé deux coups sur la porte avant de l’ouvrir en grand. Elle me caresse les fesses puis appuie sur le plug d’un coup sec. Je sursaute, je n’ai pas le temps de réfléchir, je suis dans son bureau mes habits sur les bras. La directrice est toujours assise sur son grand fauteuil, elle a levé les yeux un bref instant avant de se replonger dans le dossier rose. Je m’avance.

_Dt_ Stop, reste ou tu es. Pose tes habits sur le côté, oui sur le petit fauteuil. Tourne sur toi, doucement. Je vois que tu es drôlement équipé. Approche toi. Viens me saluer.

Je me met à quatre pattes, passe derrière son bureau Sikiş hikayeleri et dépose un baiser sur chaque pied.

_J_ Bonjour Madame la Directrice.

_Dt_ Bonjour juju. Lève toi, recule un peu que je puisse mieux te voir.

Position une?

Très bien, avance toi, ne bouge plus, voyons voir de plus prêt, alors c’est comme ça une cage de chasteté.

Toute érection est impossible et plus de masturbation, c’est ça?

_J_ Oui Madame la directrice.

_Dt_ Ça doit être difficile pour un homme dans la force de l’âge, en pleine forme, bien vigoureux, comme toi? Surtout que j’ai vu ta bite en érection tu es plutôt bien pourvu.

_J_ Merci Madame la Directrice.

_Dt_ C’est douloureux quand tu es excité?

_J_ Oui un peu, Madame la Directrice.

_Dt_ Es tu excité maintenant?

_J_ Oui Madame la Directrice.

_Dt_ C’est moi qui t’excite?

_J_ Oui Madame la Directrice.

_Dt_ C’est très bien. Tu n’as pas idée comme je suis ravie de te voir ce matin.

_J_ Merci Madame la Directrice

_Dt_ Juju, je dois t’avouer que la lecture de ton questionnaire fut passionnante, de plus, PATRICIA m’a expliqué certains détails de ta journée de hier. J’ai même ta nouvelle fiche de poste. Elle doit me faire passé le DVD de tes exploits.

Je n’ai jamais rencontré un homme comme toi Juju. Tu es fascinant. Un beau mâle qui se livre sans aucune retenue, sans pudeur, avec autant de naturel et d’envie. Tu es tellement surprenant juju. Est-ce que tu sais pourquoi je t’ai convoqué?

_J_ Non Madame la Directrice.

_Dt_ Tes choix, tes désirs, ta sexualité te regardent, tu es libre de penser et faire ce que tu veux dans ta vie privée. Le gros problème mon petit Juju, c’est ce qui se passe sur ton lieu de travail. Ce n’est pas, mais alors pas du tout légal. Je comprends bien que tes relations avec tes collègues ont évoluées. Elles ne sont pas conventionnelles c’est certain, mais la ça dépasse l’entendement. D’ailleurs regarde toi, je ne t’ai rien imposé et tu est nu devant moi dans mon bureau. Nous ne sommes pas dans un club de strip-tease.

_J_ Voulez-vous que je me rhabille Madame la Directrice?

_Dt_ Bien sur que non juju. Rapproche toi.

Elle prend alors couilles dans ses mains, les souspèses, les étires, les tords, tire sur la cage. Elle triture mon sexe dans tous les sens, tout en me parlant tranquillement. j’ai les mains sur la tête, les jambes écartées, je ne bouge pas.

_Dt_ juju, tu dois comprendre. Tout un service de l’entreprise est impliqué. Je ne veux pas être responsable des dérives et des débordements de tes comportements.

Je ne veux pas être accusée de harcèlement ou je ne sais quoi encore.

As tu une idée? Une solution pour que tu ne sois plus un problème “grave” pour l’entreprise?

_J_ Non Madame la Directrice.

_Dt_ Bon moi, ca tombe bien, j’ai quelques idées pour arranger cette situation et me couvrir de tous les risques de ton attitude et tes comportements déviants.

Dans un premier temps, tu vas signer une déclaration, expliquant que volontairement tu as pris la décision d’être nu sur ton lieu de travail et d’être au service de tes collègues pour améliorer vos conditions de travail.

MANON va te faire signer une attestation officielle, une sorte d’avenant à ton contrat.

Quelques secondes plus tard, alors qu’elle continue de manipuler mon sexe en cage, MANON entre dans le bureau, plusieurs feuilles dans la main.

_M_ FLORENCE, voici les documents que tu as demandé.

_Dt_ Parfait, merci MANON. Tu es rapide et efficace comme toujours. Bon juju, ce texte stipule que tu accepte tes nouvelles conditions de travail dans l’entreprise. Signe en bas de la page.

_J_ Bien Madame la Directrice.

Elle ne m’a toujours pas lâché les couilles, elle semble beaucoup s’amuser avec. Je coule d’excitation, elle recueille même une goutte sur son doigt, le porte à sa bouche. Elle ne me quitte pas des yeux.

_Dt_ Tu as très bon goût juju.

_J_ Euh, merci Madame la Directrice.

_Dt_ Allez dépêche toi de signer juju.

_J_ Oui, c’est fait Madame la Directrice.

_M_ FLORENCE, il ne faut pas oublier les témoins.

_Dt_ Comment ça?

_M_ Le contrat dois être signé en présence de notre service juridique, des représentants syndicaux et validé par nos avocats.

_Dt_ Mais oui c’est vrai, j’avais oublié, je veux clarifier cette situation très rapidement, je ne veux pas être embêtée par des erreurs de procédure, il ne faut pas brûler les étapes. Moi qui ne veux pas que cela s’ébruite ça va faire beaucoup de monde au courant. Cette histoire, ce n’est pas une très bonne publicité, si cela s’ébruite cela risque deme coûter cher.

Contacte “Maître LOC..” C’est une amie qui comprendra l’urgence de la situation, convoque le service juridique et le syndicat majoritaire. Appelle les de suite, au fait PATRICIA m’a parlé d’un DVD.

_M_ Oui bien sur FLORENCE je te l’apporte de suite.

_Dt_ Tu l’as ici?

_M_ Oui.

_Dt_ Bien, tu me l’apportes tout à l’heure, appelle Erotik hikaye Maître LOC.. en priorité.

_M_ Bien Florence.

_Dt_ Bon à nous juju.

Tourne toi, penche toi en avant, les mains sur tes chevilles. Tu es souple, musclé mais pas trop. C’est vrai tu as un beau petit cul et tu portes même un gode, la pierre rose est très jolie. Quelle est cette pierre?

_J_ Un quarts rose Madame la Directrice.

_Dt_ Un très beau bijou, très coquin. Pourquoi tu garde ça au fond de ton cul?

_J_ C’est mon Épouse qui m’a demandé de le mettre, pour assouplir mon trou.

_Dt_ Tu le portes tout le temps?

_J_ Non Madame la Directrice, celui-ci est nouveau, je l’ai depuis ce matin.

_Dt_ Ta femme savait que tu venais me rencontrer aujourd’hui?

_J_ Oui Madame la Directrice.

_Dt_ Ta femme est une Dominatrice?

_J_ Oui Madame la Directrice, mais c’est tout nouveau pour Elle.

_Dt_ Elle est donc au courant que tu es nu au travail?

_J_ Oui Madame la Directrice, c’est pour ça que je porte une cage de chasteté. Tout mon corps est disponible pour toutes les femmes sauf mon sexe.

_Dt_ Je comprends mieux, il me tarde de la rencontrer. La dynamique de votre couple m’intéresse. Mais tout d’abord je veux voir ce qui se cache dessous cette pierre. Comment est-il ce gode? Tu permets que je vérifie?

_J_ Oui bien sur Madame la Directrice.

Si je peux me permettre, vous n’avez pas à demander ma permission.

_Dt_ Oui oui, c’est vrai, je n’ai pas l’habitude. Ah! quand même, ce n’est pas un petit gode. Il est lourd, cet un très bel objet, une vraie œuvre d’art. Ton cul reste quand sacrément ouvert, quand je le sort. il rentre facilement.

Tu aimes ce que je fais?

_J_ Oui Madame la Directrice.

_Dt_ Ça te plaît de t’exhiber devant moi.

_J_ Oui Madame la Directrice

_Dt_ Tu bandes?

_J_ j’essaye! mais je ne peux pas, Madame la Directrice.

_Dt_ Ah! Ah! Oui, c’est vrai, j’oublie que tu ne peux plus bander. Bon! dis-moi une chose, tout ce que tu as écrit dans ce questionnaire est-il vrai?

_J_ Oui Madame la Directrice, ce sont toutes mes pensées intimes, personnelles, tout ce que j’ai fait ou que j’aimerai faire.

_Dt_ Très très intéressant, tu es un homme surprenant. Tu as le physique d’un apollon avec la mentalité d’un esclave.

Alors, explique moi, que ressens tu? Là, maintenant?

_J_ Madame la Directrice, je prends beaucoup de plaisir à m’hexiber devant vous, je suis ravie de me montrer dans cette position devant vous. Sentir vos main jouer avec ma cage et mon plug est très très troublant, vous me donnez beaucoup plaisir. C’est très excitant d’être utilisé par vous.

Je souhaite vraiment vous satisfaire.

Vous pouvez me demander tout ce que vous voulez. Rien que l’idée d’être à votre disposition m’excite beaucoup.

Merci Madame la Directrice.

_Dt_ J’en ai vu des choses, j’ai connu pas mal d’hommes mais toi tu es unique.

Tu provoque des envies paradoxale chez moi. J’ai très envie de t’humilier et en même temps j’ai très envie de caresser ton magnifique corps.

_J_ Je suis à votre disposition Madame la Directrice.

_Dt_ Mais je l’ai bien compris juju. C’est très excitant pour moi de te voir nu, offert, disponible. J’ai très envie que tu me caresse partout.

Il paraît que ta langue est magique.

Tu es un homme viril, costaud, tu es très beau, j’ai envie de me blottir dans tes bras et en même temps je prends beaucoup de plaisir à jouer avec ta bite enfermée dans son petit écrin et j’adore ouvrir ton cul. Mais putain quel cul tu as! Ferme, musclé, deux agréable fossettes, et un petit trou si coquin. Tu sais, je dois te dire juju, c’est la première fois que je pénétre un homme avec un gode. Ça te fait quoi?

_J_ Madame la Directrice, c’est une sensation très agréable. Ce gode s’appelle un ” rosebud “. Il appuie sur ma prostate, il me procure des sensations fabuleuses. Je suis très sensible du cul, je vous remercie Madame la Directrice c’est très agréable ce que vous me faites, merci.

_Dt_ Bien bien, on va en rester là, je suis trop excitée pour être sage. Oui MANON tu peux entrer. Alors?

_M_ Maître LOC… Ne peut pas cette semaine, elle peut la semaine prochaine à partir de mercredi après-midi jusqu’à vendredi, sinon c’est le mois prochain.

_Dt_ C’est très bien, en fin de semaine, il faut qu’elle vienne directement à l’entrepôt, ça ne peut pas se faire ici. Rappelle la et passe la moi, et pour le syndicat?

Le délégué est absent pour maladie c’est sa suppléante qui sera présente, je la connais, elle travaille au marketing, c’est même une bonne copine.

_Dt_ Parfait mon petit Juju, on dirait que tout s’arrange.

MANON, j’ai un petit souci, je ne sais pas trop ce que je peux faire avec un homme comme Julien.

_M_ Tu t’en sors très bien FLORENCE, je trouve. Tu peux lui faire tout ce qui te passe par la tête. Tu peux lui demander tout ce que tu veux.

_Dt_ Oui, bien sur j’ai compris, mais pour être franche, je n’ose pas, je ne sais pas par quoi commencer.

_M_ Ne t’inquiète pas FLORENCE, tu veux voir la vidéo de son exhibition? Ça va te donner des idées. Pour commencer mets toi à l’aise. Par exemple est-ce que tu aimes te faire lécher les pieds? Tu as envie qu’il te les lèche?

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir yanıt yazın

E-posta adresiniz yayınlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir