Posted on

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

ma mere est jalouse ? 3Je prépare le barbecue, regardant sur mon portable ce que l’on peut visiter dans le coin, mit a part une grande capitale dans les environs on a pas grand chose, le lieu ou nous sommes a peu d’habitant, c’est moderne quand même, surement plus animes en périodes estivales…..Je refait le tour de l’endroit ou nous sommes dans ma tête, me revoyant partir acheter les croissants, passant sous un porche en pierre, lequel abritait une vielle porte en bois a hauteur de quatre marches sans rambardes, j’y aurais bien vu les pieds de maman dessus, à la bonne hauteur déchaussant un peu ses talons pour que je lui administre une sentence digne de ce nom….La voila l’idée du siècle, comment lui placer ça, j’aimerai que cela se face mais comment?, non il me faut un contexte, un prétexte, bien que le deal étant toujours de me laisser faire ce que je veux avec ses pieds, je ne me peux quand même pas lui demander de faire semblant d’être une pute qui vend ses pieds, non je voulait pouvoir en profiter et dominer la situation, en avoir le contrôle, je regarde fixement ses pieds d’un regard lubrique, le scenario se dessine…..La viande est prête, on se met a table, profitant du calme et du soleil, je la regarde avec mon air coquin, elle me connait bien et je me cache pas pour autant.Curieuse je savais qu’elle allait me questionner:-“C’est quoi ce grand sourire de pervers? tu me prépares quelque chose toi!”-Moi noooonn, j’avais juste la tête ailleurs.-Mon œil, je te connais, attend qu’on est fini de manger et tu pourras sortir la panoplie si tu veux!-Oui enfin, non c’est pas à ça que je pensait, comment te dire…..Je fit mine de prendre une minute de réflexion.-Écoute voila, vu que tu viens de me proposer de sortir la panoplie, j’aimerai vivre autre chose que de m’amuser sur un canapé ou un lit, un peu comme quand je vient te voir au taff des fois tu comprend?-Oui jusque la je te suis, et donc tu pense à?-Ce matin je suis passé sous un porche avec quelques marches en dessous et j’aurai voulu que tu monte les marches à bon hauteur et voila quoi !-Heu je veux bien qu’on nous connait pas mais hors de question de le faire en journée et….-Je t’arrête de suite, y a pas d’éclairage la nuit tu te rappelles ?, ils éclairent pas la nuit dans les bleds comme celui la et passer 22h00 sa dort si tu vois ce que je veut dire…..-Haaaa, la tu me rassures, j’allai t’envoyer chier la ça fesait un peu pupute quand même comme, si y a du monde qui passait, bref donc ton idée c’est moi sur les marches ?-Ouais mais serait tu bonne comédienne ?-Ha, nous y voila,je me bahis firmaları doutait bien que t’avais un mais en réserve, vas y je t’écoute.Mon cœur battait a mille a l’heure, elle me regardait fixement tete penchée, curieuse et amusée, vas y j’ai fait pire a l’époque du chantage pour mes notes et depuis on est passé au dessus, elle m’offre ses pieds la plupart du temps quand j’en ai envie et la elle est prête à jouer le jeu… ou pas, tampis je me lance au mieux un super souvenir, au pire un non merci .-Alors voila, l’idée est que tu vienne d’un coté du porche, moi de l’autre,……. et je lui raconte en détail ce que j’attends d’elle, le choix des bas et talons et son rôle d’actrice, elle écoutait attentivement mon idée.Elle prit un instant pour réfléchir, me regarde les yeux vicieuse et me dit simplement:-OK-T’es sérieuses, tu est d’accord ?-Je t’ai dit oui, dit elle souriante.-Super génial, tu veux aller en ville cet après midi faire les boutiques ou un truc du genre?-Avec plaisir.Ont terminent de manger, et nous mettons en route pour la capitale voisine, sur le chemin elle a bien sur poser ses pieds vernis sur le tableau de bord pour mon plus grand bonheur.Arrivons en ville, trouvons une Z.A, je la laisse faire le tour des boutiques, moi fesant le tour de mon coté, la rejoignant de temps à autres car elle voulait mon avis sur tel ou tel trucs.Ont rangent le tout dans le coffre de la voiture, et on se pose a une terrasse, prenons un verre profitant des derniers rayons de soleil, puis on repris la route direction la maison .Avançons dans le temps, passons les détails du repas classique du soir, l’ambiance était calme on attendait patiemment la nuit tombée, il était dans les 22h30, je lui descend une paire de sandale noire vernis a haut talons, un modèle pleaser, juste une lanière passe derrière les orteil le reste de la shoes est maintenue par une large bride a la cheville.Je la laisse les enfilés , elle sont magnifiquement assorties avec les bas noirs et fin qu’elle porte pour l’occasion.La voici prête, on sort discrètement de la maison, c’est vraiment silencieux, sombre et désert, on ne perçoit que le claquement de ses talons en direction du passage, je l’arrête a l’entré de celui ci et me place de l’autre coté, elle attend mon signal….. je regarde partout, personne en vue , c’est parti…..Elle s’avance et moi aussi, on se croisent au niveau des marches j’ai une cigarette a la main.”Excusez moi, bonsoir madame vous auriez du feu s’il vous plait ?”-Heu bien sur un instant j’ai un briquet, tenez!elle me tend le briquet que je fait exprès de kaçak iddaa faire tomber près de ses pieds, je le ramasse et allume ma cigarette accroupi, je me relève lui tend le briquet.-Vous avez des pieds magnifiques madame, jolis paire de talons, vous êtes souvent habillé comme ça?-Ça ne vous regardes pas, bonne soirée monsieur!Elle voulu faire demi tour, je me replaça en vitesse devant elle.-Laissez moi passer ou je hurle. dit-elle.Je sortit un cuter trouvé dans la maison, fit entendre le son connu de la lame coupante sortant de son etuit, et lui saisit le bras.-Écoute moi bien, si tu hurles, je te coupe la langue compris? alors tu vas rester silencieuse et faire ce que je te dit .-Me faites pas de mal et je ferait tout ce que vous voudrez, tenez prenez mon sac et laissez moi tranquille.-Non ton sac m’interresse pas, ce sont tes pieds que je veux!-je comprend pas ce que vous dites-Monte sur les marches, tu vas comprendre!Elle s’exécuta et se plaça a hauteur de la quatrième, et se tourna vers moi les pieds joints comme je lui avait demander.-Qu’est que vous allez me faire ?-Je veux juste m’amuser avec tes pieds, si t’es sage je te ferait aucun autre mal compris? -j’ai compris dit elle timidement et apeurée, elle jouait très bien son rôle.je commença par lui caresser les pieds, dans la pénombre avec la lune comme seul lumière je distinguait nettement la posture courbée de ses pieds dans ces sandales, ce qui les rendent si appétissants.Sortant ma queue bien raide, je la frotta sur ses orteils de gauche a droite, fesant sortir le meat que j’étale avec soin sur le nylon.je la fit se retourner, me laissant accès aux talons qu’elle décolle de la chaussure pour que j’y glisse ma queue, me fit profité de ses soles quand elle m’écrasait légèrement le membre avec son pied, je la fit pivoter de coté pour avoir les deux, les talons déjà haut elle ne tenue pas longtemps et me proposa de se mettre dos à moi pour continuer, la tenant par les genoux je glissa ma queue entre ses pieds chaussés et lui lima de plus belle.J’ était très excité, c’est la première fois que je me les fesaient en extérieur et avec un scenario bidon mais c’est histoire de tester et voir si je pourrait en créer d’autres, qui sait, cette idée me fit monter la sauce, je me retira et lui ordonna de se tenir face à moi pieds joints.Je me déverse à grand jets sur ses mollets pieds et orteils, et m’essuie la queue sur ses nylons, je lui fait signe de descendre.-Et maintenant je peux partir? demanda t’elle sur un ton inquiet.-Non, mais regarde toi !, dit-je en lui désignant ses pieds souillés, et kaçak bahis tu croit qu’un tel spectacle je vais m’en séparer comme ça ?, Non, suis sur que tu doit avoir une belle collection de chaussures a talons et tu vas me montrer ca de suite, et estime toi heureuse que j’en ai après tes pieds seulement et que tant que tu me les donnes il t’arrivera rien , c’est bien clair ce coup ci ? alors discute un ordre et tu connait le châtiment .Alors maintenant tu vas m’emmener chez toi et me donner tes pieds comme bon me semble c’est compris?Elle me fit signe de la tête, levant le doigt, désignant la direction de la maison.-Voila qui est mieux, allons y, et me fait pas de problème!Nous avancions en direction de la maison, mon regard fixer sur ses pieds en nylon talon recouvert de sperme frais, elle me toisa du coin de l’œil sourire en coin, fière de sa démarche et du résultat qui attirait mon regard.Je la laisse rentré la première et ferma la porte sans lui lâcher le bras.-Ou sont tes autres chaussures?-La haut dans la chambre-montre moi je la suivit dans la chambre et me désigna mon sac a malice .-En voila une sacrée collection, je sent qu’on vas bien s’amuser toi et moi, mais pour l’instant retire tes talons, et met toi sur le ventre ! Je pris un collant dans le sac, lui souleva les jambes que j’attache entre elles a l’aide du nylon.-Garde les jambes relevés, et sur ces mots ma bite s’introduit entre ses pieds, soles vers le ciel, je lui montre le mouvement à suivre pour bien me branler.-Sont délicieux tes pieds, lui dit je, j’en ai jamais vu d’aussi beaux, ils sont fait pour ça je te jure!-Je vais finir par vous croire monsieur, vu avec quel appétit vous vous en occuper ils doivent être vraiment attirant à vos yeux! je fut sans voix en entendant ceci, je continua a les limer de plus en plus fort, plus en plus vite, et extirpa ma bite pour la faire cracher sur ses soles offert, taillés pour recevoir mon foutre épais qui resta à sécher sur les pieds nylonés de ma mère.Je desserra le lien de ses jambes,et lui masse les soles trempés.Elle se retourna vers moi:-Voila t’es content? dit elle, bah j’ai passé une très bonne journée, et ça c’était pour te remercier, même si au début je t’avoue que j’ai un peu flippé, m’enfin toi et tes délires tu m’étonneras toujours, bref tant que tu restes concentré sur mes pieds et pas ceux de mes copines, voila ça c’est dit, et que tu reste correct comme tu le fait, on pourra continuer ça demain si tu veux car la, ta prisonnière elle est fatiguée.-Merci beaucoup, je te laisse tranquille et te souhaite une bonne nuit…Refermant la porte derrière moi, je repense à cette phrase, “…..reste concentré sur mes pieds et pas ceux de mes copines”…..Vas falloir qu’elle taxe plus souvent des talons à ses amies si la jalousie la pousse à agir comme ça…..

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir