Posted on

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

suis je une salope 5Environ une semaine s’écoula, et alors que je travaillais activement sur mon pc pour un projet qui doit être bouclé pour “hier”, selon les éternels termes de mon directeur, j’entendis frapper à la porte de mon bureau.-Entrez ! Dis je, les yeux sur l’écran, toujours concentrée sur mon travail.La porte s’ouvrit et un coursier fit son apparition avec un paquet.-Bonjour, Madame, je cherche le bureau de Mademoiselle Salomé H., s’il vous plait. Déclara t il en vérifiant le nom sur le colis.-C’est ici. l’informais je.-Tenez, alors, c’est pour vous.Il me tendit alors un paquet de taille plutôt moyenne qui se révèla léger, me fit signer le reçu, et s’en alla aussi rapidement qu’il était venu, en me souhaitant une bonne journée. Une petite pause s’imposait pour découvrir le contenu de cette livraison quelque peu inattendue. Il ne me semble pas avoir fait de commande, et visiblement, ce n’est pas professionnel, car ce n’est pas moi qui fait ce genre de réception, alors qu’est ce que c’est bon sang ? J’eus rapidement la réponse en l’ouvrant, et découvris soigneusement emballé un magnifique body rouge en dentelle presque transparent, et de ma taille,qui plus est. Je cachais rapidement cette superbe lingerie, à la fois gênée et surprise. Un petit mot l’accompagnait, et je pouvais lire ceci :”J’éspère que ce petit cadeau te fera plaisir, c’est pour te remercier de ta charmante surprise de l’autre soir. J’ai hâte de renouveler l’expérience. Signé F.”Un sourire se dessinait sur mon visage, j’étais rêveuse. Je décidais de lui envoyer un SMS codé, pour le remercier au cas ou sa copine fouillerait dans son portable.-“J’ai bien reçu le dossier rouge, je l’étudierais à notre prochaine réunion.”-“La prochaine serait ce soir, ça vous convient ?”-“Je serais présente, mais les heures supplémentaires coutent cher, faites attention.”-“20 h, ca ira ?”-“Bon, d’accord, j’attendrais comme la dernière fois, comme d’habitude…”Je soupirais de satisfaction. A chaque fois que je le voyais, mon coeur battait la chamade, je pensais à lui sans vraiment le vouloir, et il m’arrivait en plus de rêver de lui. A chaque fois qu’il m’embrassait, qu’il me touchait, ou qu’il me parlait, simplement, les papillonnements reprenaient güvenilir canlı bahis siteleri dans mon ventre. Je me mis une petite gifle mentale. Il a une copine, me disais je interieurement, et toi, tu es fiancée, tu n’as pas à avoir ce genre de pensées. La journée se termina bien vite, et je me préparais pour mon invité. Le body m’allait comme un gant, il épousait mon corps comme une seconde peau, et imaginer l’effet qu’il pourra avoir sur lui me rendit toute chose. La sonnette retentit alors. Surprise, je regardais l’heure sur mon téléphone et il indiquait 19h11. Il a presque 1 heure d’avance, si c’est lui. Ben tant mieux, après tout. Je regardais quand même à travers le judas pour savoir de qui il s’agissait, et quelle ne fut pas ma surprise d’y voir Denis, mon fiancé. Il est brun, environ 1m80, 84 kilos, sportif, habillé d’un jean, d’un tshirt, et d’une veste en jean.-J’arrive ! Une minute ! Dis je.Catastrophe ! J’étais heureuse de le voir, c’est pas le problème, mais je ne m’attendais pas à ce qu’il débarque, et surtout pas ce soir. Le temps presse, et je devais coûte que coûte annuler mon rencart par SMS.-“Réunion annulée et reportée demain soir, toutes mes excuses.”-“Entendu. Un problème ?”-“J’en parlerais demain. Bonne soirée, et excusez moi encore.”Bon, ben, finalement, mon plan ne tombait pas trop à l’eau, d’une certaine manière. J’ouvris la porte de la même manière sensuelle que la dernière fois.-Bonsoir, vous. Murmurais je sensuellement en levant un sourcil.-Bonsoir ma puce. Me dit il en entrant et en m’embrassant rapidement. Navré pour mon absence, j’avais beaucoup trop de… C’est quoi ça ? M’interrogea t il en se retournant, remarquant enfin ma tenue.-Ca, c’est un cadeau de ma soeur, mentais je effrontément. Ca te plait ? Je savais que tu viendrais ce soir, j’ai simplement voulu pimenter nos rapports. Tu n’arrêtes pas de me le demander.-Ca te va bien, t’es mignonne, j’avoue ! Me dit il simplement. Mais comment tu savais que je viendrais ? Je voulais te faire une surprise.-Tu as déjà entendu parler de l’intuition féminine ? Répondais je. Allez, assieds toi, j’ai une surprise pour toi. Dis en le poussant sur le canapé sans qu’il n’ait eu le temps d’esquisser un geste.Je güvenilir illegal bahis siteleri m’éclipsais dans ma chambre. Son manque d’enthousiasme me laissait une désagréable impression, mais avec ce que je préparais, il ne restera surement pas de marbre, loin s’en faut. Je m’allongeais sur mon lit d’une façon sensuelle, écartais les cuisses sans retenue, pris mon vibromasseur, l’alluma en vitesse “2” sur les “3” proposées et commençait à le passer sur mon corps. J’entendais Denis me poser des questions et attendre les réponses, mais je ne répondais à aucune, étant donné que je n’y prêtais nullement attention, j’avais d’autres projets pour ce soir que de perdre mon temps à ces broutilles. Je guettais de mes yeux mi clos l’embrasure de la porte pour savoir quand il se déciderait à me rejoindre, laissant échapper quelques soupirs et gémissements de satisfaction afin de le faire venir plus vite, ce qu’il se décida à faire, enfin. Je promenais mon vibromasseur d’une façon sensuelle et provocante en prenant une voix aguicheuse en le regardant, lui qui restait immobile.-Est ce que ca te plait, ce que tu vois ? Est ce que je t’ai manqué ? Est ce que mon corps t’a manqué ? Demandais je en suçant mon index mimant une fellation tout en le regardant d’un air aguicheur. Comme j’aimerais sentir ta belle queue, mon chéri.Il me regardait comme impassible, je décidais de le provoquer d’avantage.-Et mon body, tu le trouves comment ? Tu aimerais sentir la douce moiteur de ma petite chatte qui t’aime tant ? Demandais je en promenant mon vibro sur mon clito.Il me regardait toujours sans broncher.-Hmmmm… Comme j’ai faim de ta bite, mon coeur, tu voudrais bien me la donner à sucer ? Si tu savais comme j’ai faim et à te montrer à quel point j’ai envie de toi. Hmmmm… Et toi, est ce que tu as faim de mon petit berlingot fruité qui n’attend que toi ?Mon plaisir montait, à m’exhiber ainsi devant lui, mais lui restait sans bouger, je commençais un peu à perdre patience, n’importe quel mec se serait jeté sur moi pour me prendre comme un seul homme.-Ecoute, Salomé, à quoi tu joues, la ? Me demanda t il calmement.-J’ai simplement envie de te montrer à quel point tu m’as manqué, mon bébé. Hmmmm… J’ai besoin güvenilir bahis şirketleri de toi, je veux sentir ton corps contre le mien. Viens vite, s’il te plait. Soufflais je presque suppliante.-Non, tu ne me fais pas le moindre effet, on dirait une espèce de pute, là ! Tu t’es vue ? Tu bosses dans une boite de show girls pour te comporter ainsi ?-QUOI ? Hurlais je.Ces mots ont eu pour effet de me destabiliser. Ils ont coupé non seulement mon plaisir mais aussi mon désir. J’arrêtais mes caresses, la colère s’emparait alors de moi, et je me levais d’un bond.-Attends, c’est toi qui me dit toujours que tu aimerais que je mette un peu de piment dans mon couple, déclarais je furieuse. C’est toi qui me demande toujours de faire ci ou ça, et maintenant que je veux innover un peu, je me faire traiter de quoi ? De pute ? Ca fait quand même deux fois que tu me balances cette insulte, Denis. Tu ne comprends donc pas que tu me manques, et que je ne sais plus quoi faire pour te dire que je t’aime et que je veux que tu me baises ? Mais putain, je suis ta fiancée, oui ou merde ?-Oui, mais ce que tu fais c’est trop. Bon écoute, je suis désolé, j’aurais pas dû dire ça, je ferais mieux de m’en aller. Me dit il tout penaud.-C’est ça, casse toi ! Va te branler et fous moi la paix ! Déclarais je, hors de moi.Il sortit de l’apprtement et je vérouillais derrière lui, furieuse. J’avais envie de pleurer, je ne m’étais jamais sentie aussi nulle. Avec Frantz, je serais déjà passée à la casserole. J’avais besoin des conseils de la seule personne pour m’indiquer ce que je devais faire. J’appelais ma soeur pour lui raconter ma mésaventure.-Putain, mais il est désespérant, ce mec ! Si j’ai bien pigé, tu portais de la lingerie coquine, tu t’es caressée devant lui, tu l’invitais à te rejoindre, et tu t’es faite insulter ? M’interrogea t elle. Il est irrécupérable, vraiment !-Je fais quoi, selon toi ?-Tu fais quoi ? Mais la solution est pourtant logique, ma belle. Suis ton plan d’origine ! Invite ton collègue à une partie de baise, tu lui fais le même numéro et on va voir si il reste de marbre et si il t’insulte comme l’autre l’a fait.-C’est ce que je voulais faire, mais Denis a débarqué sans prevenir.-Celui la, il lui faudrait une bite et un cerveau !-Merci de tes conseils, ça va déjà mieux. La rassurais je.-Je suis aussi là pour ça, Salomé, courage ! Passe ce week end, au fait, tu sais que la porte est toujours ouverte.-Ok, bisous.Je raccrochais, me mettais à table sans me changer et passais la soirée seule à regarder la télé.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir