Posted on

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Baisé par TarekSalut, moi c’est Sébastien, un lyonnais de 31 ans exilé à Paris. J’ai repris le sport il y a quelques temps de ça. Je suis un petit gabarit d’1,70m pour 65 kg. Assez rapide et vif, j’ai opté pour un sport de raquettes et me suis inscrit à un club de badminton dans le sud de Paris. Quel plaisir de courir et tremper le maillot avec tous ces beaux mâles chaque semaine. Depuis 2 semaines, je fais le trajet retour avec un collègue du club, nous prenons tous les 2 la ligne B sud du RER.Il s’appelle Tarek, il doit avoir dans les 45 ans, il vient de Casablanca et en parle toujours le visage illuminé par un grand sourire. Il a un regard tellement sûr de lui. Et aussi un très beau paquet que je ne peux m’empêcher de mater à chaque fois que je le croise. J’ai envie de le caresser, le soupeser, ça tourne à l’obsession dans ma tête.Hier, à la fin de l’entraînement, nous nous rendons à Denfert avec Tarek pour monter dans notre RER. Il me dit « Sébastien, ma sœur m’a laissé tout un tas de cornes de gazelles à la maison, ça te dirait de venir en manger quelques-unes avec un bon thé à la menthe ? On ne sera pas trop de 2 estomacs.Moi : « Euh, pourquoi pas. Je passe prendre une douche chez moi et je te rejoins si tu veux ». Ce mec m’impressionne, je ne vais tout de même pas aller chez lui tout puant dans les vêtements de sport.Il me répond avec un grand sourire « Tu ne connais pas l’hospitalité marocaine ou quoi ? Tu prendras ta douche chez moi, t’inquiètes» et il m’embarque avec lui dans la rame de RER.Nous descendons du train à Antony, Tarek me guide dans les rues alentour jusqu’à arriver au pied d’un petit immeuble des années 70. « Bienvenue dans mon repaire » dit-il en me poussant dans l’ascenseur.« Allez, file sous la douche pendant que je prépare le thé » me dit-il après avoir déverrouillé la porte d’entrée. Il me tend une serviette et me propose de le rejoindre une fois sec au salon. Je saute dans la baignoire, sans verrouiller la porte de la salle istanbul escort de bains, on ne sait jamais, ce serait top qu’il rentre et me surprennes. Pas de bol, il reste concentré sur la préparation de la boisson. Petite déception de mon côté.Une fois prêt, je le rejoins au salon, où il m’attend tout sourire. « Allez, viens par ici que je te serve un bon thé. Tu connais le thé marocain ? » me demande-t-il.- Non, mais les vapeurs sucrées de menthe me mettent déjà l’eau à la bouche.- Vas-y doucement, c’est brûlant. Commence plutôt par les cornes de gazelle, tu vas kiffer.- Ah oui ? tu m’as l’air bien sûr de toi- En tout cas, tu aimes les cornes, vu comment tu me mates l’entrejambe toutes les semaines.Je reste bloqué. « Quoi ? Comment ça ? » dis-je, en sentant une vague de chaleur m’envahir. Je suis rouge…- Allez, ne fais pas l’innocent, j’ai bien capté ton petit manège, ça me plaît bien. Regarde comment ça m’excite.Je braque mes yeux vers son short qui commence effectivement à se gonfler. Je reste interdit.- Bon, ne te fais pas prier, viens la caresser, je suis sûr que tu en meurs d’envie.Il me prend la main et la glisse sur sa bosse. Elle est chaude, elle continue de grossir.- Sors-la, elle grossit pour toi, viens lui faire honneur.Je caresse doucement son boxer et le regarde dans les yeux, incrédule. Il vient avancer son visage vers le mien et me roule une superbe pelle.- Allez, descends la voir, elle meurt d’envie de te rencontrer. Tu en as envie.Il accompagne ses paroles d’une pression sur ma nuque. Il sait vraiment ce qu’il veut. Je prends doucement son gland en bouche, comme une offrande. Sa teub n’est pas très longue, elle est par contre d’une épaisseur bien plus forte que la moyenne, ma main n’en fait pas le tour. Il m’encourage par des petits mouvements de bassin et enfourne progressivement sa bite circoncise dans ma bouche. Il gémit. « Oh putain continue mon beau, c’est top avcılar escort ». Il me caresse le dos et se rapproche progressivement de mes fesses. Il commence à les pétrir pendant que je le suce de plus en plus goulument. Il me chauffe vraiment, ce salaud.Il me fait remonter vers son visage pour me rouler une nouvelle pelle et profite de cette position pour venir fouiller tranquillement ma raie, puis ma rondelle. Il appuie doucement en me glissant un « j’ai très envie de toi. Tu m’excites trop avec ton p’tit cul. Je l’encourage en me cambrant légèrement. Il réagit directement par un « t’inquiète, tu vas l’avoir, tu vas danser dessus. J’étais sûr que t’était une petite salope toi. Viens dans ma chambre, on sera plus à l’aise pour la suite des opérations. »Il me pousse vers son lit, très excité, je suis sur le ventre. Il vient se coucher sur moi. Il frotte son beau chibre contre ma raie, tout en me mordillant l’oreille. « Ouais, c’est ça, continue de tortiller du cul, tu vas l’avoir. Sa queue coulisse de plus en plus fort dans ma raie, aidée par l’excitation et la moiteur de nos peaux, qui commencent à ruisseler. Il respire fort dans mon cou, je me détends et au bout d’un moment, sa bite coulisse de ma raie à mon anus. Je la veux tellement, elle rentre. Il vient se planter directement au fond de mon cul. C’est trop bon, il m’écartèle, il me possède. Il reste sans bouger : « oh que ce cul est bon, bien serré, je vais m’y plaire » me susurre-t-il dans l’oreille en me léchant le lobe.Il se retire pour venir enfiler une capote et revenir me posséder de nouveau, c’est trop bon. Il rentre et sort avec puissance, ses couilles viennent frapper mon cul, j’adore ce son, ça me rend dingue. Il me fait me retourner et vient me prendre de face, il se met à me sucer l’orteil tout en continuant de me posséder. Quand il me lâche le pied, c’est pour venir m’embrasser, j’en profite pour venir agripper ses belles fesses imberbes, chaudes şirinevler escort et moites. Je les presse un max pour qu’il s’enfonce plus profondément encore en moi.Au bout de quelques minutes de ce traitement, je le repousse et sors du lit pour me lever et me déhancher devant lui, l’appeler avec mon cul. Il ne fait aucun effort pour résister, me plaque la tête contre le mur, et guide de sa main gauche sa grosse bite dans mon trou. Il me lime un bon moment dans cette position et de temps en temps me caresse la queue. C’est vraiment un bon baiseur, j’en ai les jambes qui flageolent.Je lui crie que j’ai envie de m’empaler sur sa bite, je prends les commandes et vient coulisser sur son chibre. Il kiffe, il râle, me caresse avec vigueur, son souffle s’accélère, le mien également. Nous montons tous les 2 en pression, il accentue le mouvement en me faisant sauter sur son bassin avec de bons coups de hanche. Il crie et vient se planter bien au fond de moi. Sa jouissance m’excite tellement que je viens également, sans même me toucher. C’est trop bonMon sperme vient lui recouvrir le ventre et commence à couler. Il m’attire alors à lui pour me rouler un gros patin, nous nous embrassons furieusement, collés l’un contre l’autre, étalant mon foutre entre nos 2 corps. C’est trop bon, nous continuons ainsi à nous peloter comme des ados en chaleur, jusqu’à ce qu’il débande et ressorte de mon cul. Il me dit : « j’ai bien kiffé, mec, j’ai bien fait de ne pas manger toutes les cornes de gazelle et de t’en garder, c’est un vrai bon plan pour attirer les petits culs comme le tien entre mes draps».Allez, à la douche, me commande-t-il. Je redescends doucement de mon nuage d’excitation. Une fois lavé et rafraichi, je me sèche et il vient m’apporter une djellaba rouge et blanche, un peu usagée. Il me dit « enfile-la, tu vas voir c’est agréable ». J’y plonge docilement la tête, le contact du tissu rêche sur ma peau nue m’électrisant de nouveau. Il m’emmène ainsi vêtu et pied nu au salon. Il a enfilé un vieux short rouge sans sous-vêtement le salaud. J’ai grave envie de lui malaxer les fesses.« Bon, on va enfin pouvoir profiter de notre thé et des cornes de gazelle » s’exclame-t-il en m’attirant à lui sur la méridienne. « Viens, tu vas aimer ça aussi ». Il me regarde d’un air conquérant et sûr de lui.A suivre !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir